Rio de Janeiro, vers le Apartheid.

rodape

 

Jimmy Carter, ancien président des Etat-Unis d’Amerique et prix Nobel de la paix, dit une fois que l’Etat d’Israël il créé “um système d’apartheid, avec deux peuples occupant la même terre, mais complètement séparé une des les autres, avec les palestiniens priver de leur droits de l’homme fondamentaux, avec le prétexte pour combattre la violence”. Le mur en Cisjordanie, construit sous prétexte d’éviter l’infiltration de terroristes en Israël, confisqué terre palestinienne et a divisé la population.

Par ici, le mur a reçu un autre nom: héritage olympique. Sous le farce de l’argument de résolution les problèmes de lá ville, les lourds investissements dans les zones riche culminé dans une spéculation immobilière qui intensifiant la stratification de la “ville merveilleuse”, et divisant de socité en fonction de la classe sociale.

L’ECHANGE DE LA “ZONA NORTE” (ZONE NORD) PAR LA “BARRA DA TIJUCA” (ZONE LITTORALE)

L’ensemble des quarties de la zone de Leopoldina dans la Zone Nord de Rio, il semble très avec quartier de Stratford, Angleterre, à Londres 2002. Quartier ancienne région industrielle ça aussi obtenu lá promesse de prendre le investissements olympique pour sauver une grande et dégradée région de la ville. Le London, il eu succès, mais pas ici. Là deux décennies, quand le Rio a vécu par la première fois l’euphorie à la concurrence pour les foif de le jeux olympique de 2004, alors le maire Cesa Maia a lance un projet de revitalisation de la Zone Nord.

1
Projet Olympique de l’île Fundão (Jornal O Globo)

Avec Athènes gagnant le différend, la proposition brésilienne to faire à de I’île Fundão le centre de la compétition, avec les enseignants et les étudiants de UFRJ (Université Fédéreale de Rio de Janeiro) apprendre et l’enseignement d’une génération de futurs athlètes dans la zone de Maré et Complexo do Alemão, et la création d’un parc écologique, dans la zone (qui serait la plus grande zone de loisirs de la ville) ont été abandonnes. La honte internationale de son égout “in natura” (en naturel) en Baía de Guanabara il a fait Rio perdu du compétition.

2
Canal do Cunha – La rivière livre encore des égouts dans la baie de Guanabara (Jornal O Globo)

Dans le modéle olympique actuel, où le Barra da Tijuca est le center sportif, la ville a choisi de manquer l’occasion d’étré positive transformée à travers aux jeux. Dans l’evaluation de Gilmar Mascarenhas, docteur en urbanisme et professeur de Géographie Urbaine à l’Université d’Etat de Rio de Janeiro (UERJ). Le parc olympique de Fundão, dans la Zone Nord, permettrait la construction d’installations sportives au bénéfice de plus pauvres, explique l’enseignant.

3
Prefeitura do Rio

En revanche, qui est d’accord avec le modèle actuel, explique que les conditions de la zone de Leopoldina sont trop précaires pour l’événement. Le Comité international olympique (CIO), a remis en question le canal du Cunha, ce qui est inexplicable; “Nous promettons qu’il serait propre, avec les dauphins sautants, ce qui n’était pas possible jusqu’à présent “, dit Ronaldo Cezar Coelho (du parti politique du PSDB), qui à l’époque commandait le Comité Rio 2004.

Carlos Arthur Nuzman, président du Comité olympique brésilien (COB), a fait la déclaration suivante concernant le changement du projet à région de Barra da Tijuca: “Maintenant, nous allons recevoir les visiteurs dans le salon.” La stratégie, qui ne résout pas les problèmes de la ville, Mais les cacher, était clair. Alors que Barra da Tijuca est considéré comme le “salon de la maison”, à la zone de Leopoldina a laissé le titre de l’égout des les jeux.

HÉRITAGE OLYMPIQUE DANS LA ZONE NORD

Bien que 38% des Cariocas vivent dans la Zone Nord, seulement 12% des installations de loisirs de la ville sont là. Même les plages de la Baie de Guanabara sont incapables de se baigner en raison de la forte pollution. Il ya un grave déséquilibre dans le dynamisme économique entre Barra da Tijuca et la région de Leopoldina.

Dans le Rapport Environnemental Simplifié, document officiel de la exécution du BRT Transcarioca (Transport Rapide par Bus) dans la zone de Leopoldina, il a été signalé qu’il ya un manque de parcs dans tous les districts et le manque de jardins dans les quartiers de Ramos, Olaria, Penha – quartiers densément peuplés. “Ce qui n’est pas nouveau; Carlos Lacerda, Gouverneur de l’Etat de Guanabara (1960-1965), a fait le même diagnostic il ya un demi-siècle, lors de la construction du parc Ary Barroso.

La seule intervention olympique dans la zone de Leopoldina était le BRT Transcarioca. Un système de transport urbain reliant l’aéroport international Tom Jobim en Galeão à Barra da Tijuca. Heureusement (ou malheureusement), la Zone Nord est en route pour ceux qui quittent l’aéroport international destiné à Barra da Tijuca.

OPINION DES EXPERTS:

“Ils veulent juste se concentrer sur le marché. Voyez ce qui se passe ici à Rio avec les Jeux olympiques. Une grande partie de l’investissement est allée à Barra da Tijuca, où il ya déjà des infrastructures de base.” – Fernando Janot, directeur fédéral de l’Institut des architectes du Brésil (IAB).

“Rio a tourné le dos pendant longtemps à la Zone Nord, qui est la zone la plus consolidée de la ville. Les gens quittent Bonsucesso. Vous ne pouvez pas construire des logements sociaux dans certaines zones de la Zone Ouest, où il n’y a pas de ville, et laissez la Zone Nord vide.” – Clarisse Linke, directrice adjointe de l’Institute for Transportation & Development Policy (ITDP Brésil).

“Il est essentiel pour Rio de Janeiro que la qualité de vie dans les quartiers suburbains s’améliore, pas seulement où sont les tendances. De nombreuses zones souffrent de décennies de dégradation. Tout planificateur urbain croit aujourd’hui que la ville devrait s’étendre aux secteurs les plus nécessiteux, et non à Recreio.” – Mauro Osorio, professeur de droit à l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ).

“Nous nous concentrons sur un secteur de la ville déjà privilégié, tout en stimulant une augmentation historique de la spéculation immobilière. Quels sont les intérêts derrière? Le (maire) Eduardo Paes était adjoint au maire de Barra da Tijuca (Zone Ouest) et tous les intérêts économiques de la région sont derrière lui.” – Christopher Gaffney, expert en héritage urbain des grands événements sportifs.

“Les fonds seront très importants. Mais s’ils sont dirigés principalement vers Barra da Tijuca, la ville souffrira grandement. Et le grand changement que les Jeux olympiques peuvent apporter sera réduit au minimum parce que la population entière aura moins d’occasions qu’il aurait, par exemple, si les Jeux Olympiques étaient concentrés dans la zone portuaire. Le Port est maintenant disponible. Lorsque les Jeux olympiques ont été programmés, il n’y a pas eu d’accord entre les trois ordres de gouvernement. Les zones portuaires étaient impossibles. Cela a changé.” – Sergio Magalhaes, président de l’Institut des architectes du Brésil.

“Les Jeux olympiques, avec ses BRT dirigés vers Barra da Tijuca et tout son équipement de logement à Barra da Tijuca, outre la plupart des sports, contredisent frontalement la position des architectes de Rio de Janeiro et les dernières tendances internationales: Les Jeux Olympiques, au lieu de démocratiser la ville rend plus élitiste” – Flavio Ferreira, professeur à l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) et à la Faculté d’architecture et d’urbanisme (FAU).

LE VRAI HÉRITAGE POUR LA RÉGION DE LEOPOLDINA

Contrairement à Londres, les appartements construits pour héberger les athlètes ne conduiront pas à un logement abordable pour les pauvres. À Rio, on a créé les “Jadins do Rei”, les appartements construits pour l’hébergement à Barra da Tijuca, qui peuvent coûter plus de R$ 1 million (€ 303.283,03). D’autre part, le maire Eduardo Paes a déclaré lors d’une conférence de presse que “non seulement la mise en place des stations de BRT est suffisante, mais aussi le drainage, la qualification, la construction de trottoirs, la mise en place de places et de loisirs”.

4
Deux ans après le BRT Transcarioca, Ramos attend les promesses.

Cependant, en observant le véritable héritage des Jeux olympiques pour cette région, nous avons trouvé plusieurs Irrégularités comme la destruction d’un terrain de récréation carré à Ramos pour la construction de BRT; Maintenant le site est devenu un point pour les consommateurs de drogues et les agressions. La fin d’une pelouse avec des jouets et un terrain de soccer, à Travessa Viúva Garcia, qui a été transformé en Cardoso de Morais BRT station. La réduction d’un tiers de la place Professeur Mourao Filho, à la création de Santa Lucia BRT station.

5
Google Street View de “Praça Professeur Mourão Filho” dans le quartiet de Ramos. Avant et après les Jeux Olympiques.

Les conséquences sont venues à la vitesse olympique. Des enfants ont été pris en train de jouer sur le corridor express de BRT Transcarioca. Environ 40 arbres ne sont pas ont été réimplantés dans Ramos. L’un des édifices les plus importants du point de vue architectural de Rio, Cine Rosario est resté à Ramos, abandonné, tout en construisant le bien-aimé Musée de Demain, à Praça Mauá. Un homme a été poignardé lors d’un vol dans un autobus BRT près de la station de BRT Olaria.

Près de deux ans après l’inauguration et à proximité des Jeux olympiques, Ramos et la zone Leopoldina continue à Rio de Janeiro, mais en dehors de la ville olympique, même si elles sont un chemin obligatoire des touristes qui quittent Galeão BRT station.

La première impression est celle qui reste…

Texte de Patrick Barbosa
Conseil Technique Hugo Costa

Matériel de référence – Documents:

Instituto Pereira Passos – Rio de Janeiro – Mapa de Uso e Ocupação do Solo:
http://portalgeo.rio.rj.gov.br/mapa_digital_rio/?config=config/ipp/usosolo.xml

Instituto Pereira Passos – Rio de Janeiro – Mapa de Limites Geográficos (Bairros,
Regiões Administrativas, Áreas de Planejamento):
http://portalgeo.rio.rj.gov.br/mapa_digital_rio/?config=config/ipp/basegeoweb.xml

Prefeitura da Cidade do Rio de Janeiro – Plano Estratégico da Prefeitura do Rio de
Janeiro 2009 – 2012

Prefeitura da Cidade do Rio de Janeiro – Secretaria Municipal de Obras Coordenadoria
Geral de Obras 5ª Gerência de Obras – Relatório Ambiental Simplificado da
implantação da Transcarioca Etapa 2

Journaux:

  1. ENTREVISTA: Gilmar Mascarenhas – ‘O Rio insistiu em um modelo fora de moda’,
    diz Gilmar Mascarenhas (Estadão – 13 de fev de 2016)
  2. 20 anos depois: candidatura Rio 2004 tinha Fundão como eixo esportivo – (O Globo
    – 22 de mar de 2016)
  3. Luiz Fernando Janot critica modelos de desenvolvimento sem integração entre
    bairros (O Globo – 31 de mai de 2015)
  4. Urbanismo aliado ao transporte propõe remodelar Bonsucesso (O Dia – 18 de ago de
    2014)
  5. Copa do Mundo e Olimpíada: investimento público, lucro privado (Carta Capital – 26 de jul de 2011)
  6. Em entrevista, urbanista critica concentração de recursos das Olimpíadas na Barra
    da Tijuca (Jornal O Globo – 09 de out de 2009)
  7. Arquitetos e urbanistas debatem as grandes obras da Cidade no OsteRio (IETS –
    2013)
  8. Especialistas criticam mudança da Vila de Mídia e Árbitros (IAB RJ – 19 de mar de
    2013)
  9. Olimpíadas: o legado de Barcelona, a experiência de Londres e as perspectivas para o Rio de Janeiro (UrbanMedia Reports – 29 de nov de 2012)
  10. ‘Como é que você vai botar o pobre ali?’, diz bilionário ‘dono da Barra da Tijuca’
    (BBC Brasil – 10 agosto 2015)
  11. Prefeitura inaugura Transcarioca, o segundo corredor BRT da cidade (Prefeitura do
    Rio – 01 de junho de 2014)
  12. Paes testa BRT Transcarioca dois dias antes de inauguração com Dilma (Portal G1 –
    30 de mai de 2015)
  13. Obras no Rio elevam temperatura do solo em vinte graus (Jornal Extra – 16 de jan
    de 2015)
  14. Orgulho da Transcarioca (Portal Cidade Olímpica –http://www.cidadeolimpica.com.br)
  15. Passarela em Ramos está abandonada, com sujeira e tem problema de iluminação
    (Jornal O Globo 03 de nov de 2014)
  16. Moradores reclamam de obras inacabadas em passarelas no Rio (Portal R7 –
    Balanço Geral Manhã – Out de 2015)
  17. Ruas completas ao longo do Transcarioca: oficina de desenho e segurança viária
    (ITDP Brasil – 26 de mai de 2015)
  18. Grade do BRT colocada em curva da Rua Teixeira de Castro expõe motoristas a
    acidentes (Jornal O Globo – 31 de dezembro de 2014)
  19. Mulher fica gravemente ferida em acidente na Zona Norte do Rio (Jornal O Dia – 11
    de novembro de 2015)
  20. Obra para o BRT deixa viaduto em meia pista dez meses após inauguração do
    corredor (Jornal Extra – 26 de mar de 2015)
  21. Buraco ao lado de viaduto do BRT Transcarioca, em Ramos, é cercado, mas não tem
    dono (Jornal O Globo – 24 de out de 2014)
  22. Moradores de Ramos, na Zona Norte do Rio, ficam sem área de lazer após obras do
    BRT (Jornal Extra – 24 de abr de 2015)
  23. Com praças inutilizadas, moradores de Ramos ficam sem opções de lazer (Jornal O
    Globo – 07 de dez de 2015)
  24. Imagens mostram crianças brincando no meio da pista do BRT, no Rio (Portal G1 –
    14 de jan de 2015)
  25. Avenida Brasil vira área de lazer durante interdição das pistas no feriado (RJTV –
    23 de Abr de 2014)
  26. É temporada de pipa no corredor do BRT Transcarioca (Folha de S.Paulo – 06 de
    ago de 2015)
  27. Árvores não foram replantadas em Ramos (Jornal O Globo – 23/10/2015)
  28. Um final feliz para cinemas de rua (Jornal O Dia – 03 de mar de 2012)
  29. Promessa de resgate de cinema em Ramos (Jornal O Globo – 15 de mar de 2014)
  30. Após anos de abandono, antigos cinemas de rua do Rio vivem o suspense da
    reestreia (Jornal o Globo – 14 de jun de 2015)
  31. Ônibus do BRT Transcarioca é apedrejado na Zona Norte (Jornal O Globo – 28 de
    set de 2015)
  32. Passageiros relatam rotina de roubos e arrastões no BRT; veja imagens (Portal G1 –
    20 de jun de 2015)
  33. Homem é esfaqueado dentro de ônibus do BRT durante assalto na estação de Olaria
    (Jornal O Globo – 19 de jun de 2015)
  34. Vandalismo no BRT gera prejuízo de R$ 150 mil ao mês; veja flagrantes (Portal G1
    – 19 de jun de 2015)
  35. Rotina de medo: Assaltos nos ônibus do BRT sobem 147% (Jornal O Dia – 03 de
    mai de 2015)
  36. Perguntar não ofende (Jornal O Globo – 11 de abr de 2015).
Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s